Dauphiné Isolation chantier à Nice

A Nice, une entreprise de désamiantage gagne la confiance du quartier où son chantier est installé.

Pour gagner la confiance des Moulins, Dauphiné Isolation Environnement a proposé à des jeunes de nettoyer les rues du quartier, en échange d’une sortie financée par l’entreprise.
Opération coup de propre pour tout le monde. Seize gamins volontaires, âgés de 11 à 14 ans se sont lancés ce matin dans une opération nettoyage de leur quartier des Moulins, pendant deux jours. Une initiative de l’entreprise Dauphiné Isolation Environnement, qui travaille depuis un mois et demi au désamiantage d’un bâtiment de la rue des Mahonias.
« Quand on arrive sur un nouveau chantier, on essaie toujours de faire quelque chose, de sensibiliser, parce que les gens sont craintifs, quand ils entendent désamiantage », justifie Mohamed Hajjari, le chef de chantier.

« A LYON, UN TYPE A PÉTÉ UN CÂBLE »

Même si les Moulins sont en chantier depuis des années, il faut avouer que le bâtiment attire l’oeil: il est emballé comme un bonbon géant, pour éviter que la poussière d’amiante ne gagne la rue. Sans compter qu’une des étapes des travaux consiste à faire tourner des machinesen permanence. De jour, comme de nuit.

« À Lyon, il y a un type qui a pété un câble. Il est venu le matin à six heures, il disait vouloir tout débrancher« , se souvient le chef de chantier.
Depuis, l’entreprise a retenu la leçon. Dès son arrivée, Mohamed Hajjari a donc fait connaissance avec l’association de quartier Adam, en plus d’avoir distribué 300 tracts ici et là. Et a proposé cette opération nettoyage, en échange d’une sortie en karting, financée par la boîte. Du pain béni pour les locaux: « Les petits des Moulins nettoient un peu, les gens voient qu’ils ne sont pas là que pour faire des conneries. Même pour eux, c’est bien que le quartier soit présentable« , sourit l’éducateur Vincent Borges, tout en distribuant gants, sacs poubelle et T-Shirt floqués du logo de la société dauphinoise. « Il devrait y avoir une poubelle dans chaque rue« .
Le cortège n’a pas besoin d’aller bien loin pour avoir du boulot. De nombreux déchets sont entreposés sur le trottoir à la sortie du chantier et les sacs poubelle se remplissent à vue d’oeil. Il faut dire qu’à coup d’évier abandonné, ils sont vite remplis. « Faut mettre plus de poubelles écolos! Y en a que deux aux Moulins, alors qu’il devrait y en avoir une dans chaque rue« , remarque Rami, qui fait partie des plus acharnés. Ce qu’il y a de beau dans cette histoire? Que les jeunes qui se sont portés volontaires ne savent pas qu’une sortie karting les attend…

Source : Journal Nice Matin publié le 02/11/2017