Place au désamiantage avant d’ériger le futur hôpital

Le vent a gonflé en grand ses poumons ces derniers jours faisant danser les pollens dans le ciel. Mais Sebastien Barreaud le préfère à la pluie qui a contrarié le chantier qui aurait pu avancer, dit-il encore plus vite. Cela fait trois semaines que l’entreprise montilienne DI Environnement, spécialisée dans le désamiantage, a investi le site du futur hôpital espace Léo Lagrange. Avant que la nouvelle structure soit érigée, il faut d’abord enlever les préfabriqués complètement délabrés qui, il y a peu de temps encore, abritaient des associations dont le Secours populaire. Une opération qui fait donc l’objet d’un désamiantage. Ces alignements de baraquements ne présentent pas de singularités par rapport aux autres chantiers de même nature. Le mode opératoire est donc sensiblement le même : « On démonte les bardages, on place ensuite tout sur les palettes. Pareil pour la toiture qui sera dévissée par le haut. »

Le toit devrait être attaqué cette semaine


Il est prévu que l’entreprise s’occupe de cette dernière dans le courant de la semaine. Le chef de chantier ne badine pas avec la sécurité, alors il faudra qu’il soit absolument certain qu’il fasse beau ava, de donner le feu vert de monter à ses hommes. « S’il pleu, c’est bdeaucoup trop dangereux pour les gars » dit-il.

Une fois entassé au même endroit, les gravas prennent la direction de Bellegarde (Gard), site habilité à recevoir les déchets amiantés. Un semi ce déplace quand il y a l’équivalent de 14 palettes.

Le chantier a été délimité par des grands panneaux, afin de garantir la sécurité de tous.


SOURCE : VAUCLUSE MATIN